Mes Pinceaux Indispensables

Il fût un temps où mes 10 doigts me suffisaient pour me maquiller. Cette idée me rebute aujourd’hui (j’ai l’impression que c’est un truc de gosses/ados, genre je mange avec mes doigts !), et mon armée de pinceaux est certainement une des plus belle chose qui me soit arrivée dans ma vie de beauty addict. Voici mes 10 indispensables : There was a time when my 10 fingers were enough to do my makeup. This idea disgusts me today, and my army of brushes is certainly one of the most beautiful things that happened to me in my life of a beauty addict. Here’s my 10 essential:

pinceaux indispensables

Pour le maquillage du teint, je ne quitte plus mes pinceaux Zoeva, du Bamboo Luxury Set Vol.2. Pour les intéressées, il sont Vegan, et le manche en bois est bien solide (et très esthétique !). Cela fait plusieurs mois que je ne jurais que par mon éponge. J’utilise maintenant aussi le n°103 Defined Buffer. C’est une sorte de kabuki pour le teint, avec une tête inclinée, ce qui permet d’appliquer parfaitement le fond de teint sur tout le visage, de façon bien uniforme. En règle générale, le pinceau permet une meilleure couvrance que l’éponge humide. J’aime pouvoir utiliser les deux, en fonction des occasions !

Le n°142 Concealer Buffer me permet d’estomper mon anti-cernes sous les yeux (qui est très épais, le Pro Longwear de M.A.C). Le travail est toujours un peu minutieux, mais le résultat est impeccable, sans perte de matière et sans stries. Si vous avez « tout essayé » en matière d’anti-cernes, changez peut-être de méthode d’application, chez moi cela a été la révélation (fini le doigt !).

J’ai détourné l’utilisation du n°109 Face Paint, pour en faire mon pinceau contouring. Franchement, la forme plate s’y prête totalement. Je définit principalement les pommettes avec, en utilisant un blush crème dans les tons bruns ou une poudre de soleil.

Avec une forme plate et inclinée, le n°128 Cream Cheek est parfait pour tout ce qui maquille le bombé de la joue ! Contrairement à son nom, ça marche très bien avec le blush poudre. Moi qui était à la recherche permanente d’un bon pinceau blush, me voilà ENFIN heureuse propriétaire du pinceau parfait. Doux pour les joues (zone sensible) et peu dense (application légère et homogène).

En ce moment, je suis obsédée par l’highlighter. Less is more? Non ! J’en mets certainement plus que de raison, mais j’adore ça. Alors quand j’ai vu sur le manche du n°105 la mention « Highlight », j’ai eu des coeurs dans les yeux ! La forme en pointe permet plus de précision pour cibler les bombés du visage, qui attrapent la lumière, et sa faible densité permet une application tout en douceur, bien estompée.

Pour finir le maquillage du teint, je passe à la poudre. En général, j’utilise une poudre HD matifiante, très fine et translucide. Du coup, il me faut un gros pinceau, très, très peu dense. Je pense que cela fait plus d’un an que j’utilise celui de Too Faced.

pinceaux indispensables

Qu’on se le dise de suite, je ne suis absolument pas une pro du maquillage des yeux. Je sais comment les mettre en valeur, mais vous l’avez vu (ou plutôt, jamais vu !) sur le blog, le tutoriel avec 10 étapes, ce n’est pas pour moi !

Ces quatre pinceaux Sigma (Basic Eye Kit) me suffisent amplement pour tout maquillage que je réalise. Le E60 Large Shader me permet d’appliquer la couleur principale sur la paupière mobile. Le E30 Pencil, avec sa pointe précise, me permet d’appliquer une couleur plus foncée sur une zone en particulier, comme le coin externe de l’oeil ou le creux de paupière. Bien évidement, j’estompe ensuite avec le E40 Tapered Blending. Le E65 Small Angle me permet d’appliquer un fard sombre au ras-de-cils inférieur.

Quelques conseils pour bien choisir ses pinceaux

– le poil naturel n’est pas forcément synonyme de douceur. Mes pinceaux les plus doux sont en poils synthétiques, et de meilleure qualité. En plus, je ne sais même pas d’où ils prennent ces fameux poils naturels (…) ;
– ne cédez pas à la tentation du kit complet de 90 pinceaux a prix très bas sur Internet (ebay & co). La qualité est souvent horrible (pas doux, poils qui tombent), les manches se cassent, et surtout, vous n’allez pas forcément tout utiliser, ni tout aimer, donc cela va vous rester sur les bras ;
– préférez construire votre collection petit à petit, avec des marques spécialisées, en ciblant bien vos besoins.

8 Comments

  1. virginie
    9 septembre 2015 / 16 h 57 min

    Bonjour,

    mes pinceaux sont plus que fatigués aussi merci pour cet article qui va m’aider à choisir

    • Lola
      10 septembre 2015 / 19 h 48 min

      De rien ;)

  2. Atchia
    9 septembre 2015 / 20 h 00 min

    Merci pour ces petits conseils. Je commence à agrandir ma collection de pinceaux ça tombe à pic. J’envie ton kit Zoeva, je l’ai raté sur The Beautyst. J’ai opté pour le kit luxe à la place. J’attends qu’ils arrivent ^^. Bonne soirée.

    • Lola
      10 septembre 2015 / 19 h 48 min

      Hihi, tu vas être ravie parce que Zoeva c’est <3 !

  3. Anne G.
    23 septembre 2015 / 12 h 47 min

    Coucou,
    Je te remercie pour cet article.
    Je suis complètement perdue dans la jungle des pinceaux de maquillage.
    Je ne savais quel pinceau utiliser et pour quoi mais grâce à toi je sais vers quel modèles et quelle marque m’orienter.
    Il ne me reste plus qu’à investir.
    Belle après-midi à toi.
    Au plaisir de te lire …

    • Lola
      24 septembre 2015 / 14 h 57 min

      de rien ;)

  4. 9 octobre 2015 / 13 h 30 min

    Super article ! C’est vrai que quand on a commencé à utiliser dès pinceaux , on peut plus s’en passer !

    • Lola
      13 octobre 2015 / 9 h 36 min

      Totalement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *