Closet Detox

La détox, c’est tendance : food, makeup, digitale… Mais aujourd’hui, c’est de « closet detox » dont je vais vous parler. Autrement dit, la détox de son dressing. Pour tout vous avouer, je suis en plein dedans depuis plus de 3 mois. Oui, 3 mois que ce sujet m’obsède. Je me suis posée 1 000 questions à son sujet ; j’ai trié, hésité, donné, expérimenté, vendu, acheté, ré-organisé jusqu’à en tirer une conclusion : un dressing plus minimaliste est la clé de mon bonheur.

Je sais, cela peut paraître bizarre dans une époque où l’ont vit presque pour posséder, accumuler, avoir plus, toujours plus de « choix ». Surtout chez une femme, qui n’a jamais assez de paires de chaussures par exemple. Oui mais cela m’encombre. Encombre mon espace, physiquement, mais aussi mon esprit. Sans compter le fait que je ne me retrouvais plus dans la majorité des vêtements que je possédais, encore un contrecoup de la consommation à outrance.

The detox is trendy: food, makeup, digital … But today is « closet detox » which I will speak to you. In other words, the detox of the dressing room. For all to confess, I have been in it for more than 3 months. Yes, 3 months that this subject obsesses me. I asked myself about 1,000 questions; I sorted, hesitated, given, experienced, sold, bought, re-organized until I came to a conclusion: a more minimalist dressing is the key to my happiness. I know, this may sound strange in an era where you want to have more, always more « choice ». Especially as a woman, who never has enough pairs of shoes for example. Yeah, but it’s cluttering me. Overshadow my space, physically, but also my mind.

 

1. Trier pour garder l’essentiel

Je ne vous cache pas que c’est la partie la plus dure, et qui prend le plus de temps. Chez moi, elle s’est établie en plusieurs phases. Je me suis d’abord séparée des vêtements et accessoires/chaussures que je ne portais plus depuis des années, qui étaient passés de mode. C’est plutôt facile vu comme ça et ce fût rapide. Mais cela a déclenché chez moi ce qui est devenu mon « obsession ». Je fais toujours le tri, deux fois par an, afin de faire de l’espace. D’habitude cela me satisfait et j’ai un sentiment de nouveau départ. Mais là, ce n’était pas le cas. Je ne me sentais pas suffisamment satisfaite pour que cela me sorte de la tête et que je puisse me concentrer sur autre chose. J’avais trop de choses (c’est, forcément, très subjectif car en réalité je n’avais jamais eu aussi peu de vêtements et chaussures) et ça commençait à m’encombrer l’esprit.

J’ai lu quelques articles sur la méthode rangement de Marie Kondo qui préconise une sorte de tri par le vide, en se séparant des objets qui ne nous rendaient pas heureux. Le déclic est donc arrivé pour deux raisons :
– faire le vide aller me permettre de faire le vide aussi dans ma tête, me poser la question pour chaque chose allait être long mais essentiel ;
– cette phase là arrive en moi car je considère que j’ai enfin trouvé « mon style » et que maintenant 60% de ma garde-robe actuelle n’y correspond pas.

J’ai donc, ces 3 derniers mois, fait plusieurs fois le tri (car j’ai beaucoup hésité, avant de me rendre compte que je n’était pas satisfaite, et ainsi de suite). Je me suis séparée par exemple :
– de paires de baskets que j’avais depuis des années et qui faisaient beaucoup trop « teenage » ;
– de vêtements achetés à la va-vite parce que jolis sur le cintre, mais finalement au style pas assez « pointu » ou « recherché » et dans un tissus trop « cheap » ;
– d’un tonne (j’exagère à peine) de bijoux quincaille ;
– de vêtements cools mais que je n’arrivais pas à porter, associer ou dont la coupe ne m’allait franchement pas ;
– dans l’ensemble, de tout ce qui ne correspondait plus au style « grown woman » et minimaliste chic/basiques.

trier son dressing

 

I will not hide from you that it is the hardest part, and that takes the most time. At home, it has established itself in several phases. I first separated from the clothes and accessories / shoes that I had been wearing for years, which is out of fashion. It’s pretty easy to see and it was fast. But this triggered in me what became my « obsession ». I always do the sorting twice a year to make space. Usually this satisfies me and I have a feeling of fresh start. But that was not the case. I did not feel sufficiently satisfied so that it came out of my head and I couldn’t concentrate on something else. I had too many things (it is, inevitably, very subjective because in reality I had never had so few clothes and shoes) and it began to boggle my mind.

I have read a few articles on Marie Kondo’s method of leaving objects that did not make us happy. The trigger therefore came for two reasons:
– to make the clear go to allow me to make the clear also in my head, to ask me the question for every thing was going to be long but essential;
– this phase happens in me because I consider that I finally found « my style » and that now 60% of my current wardrobe does not match.

So I have done the sorting several times over the past 3 months (because I hesitated a lot, before realizing I was not satisfied, and so on). I separated for example:
– pairs of sneakers that I had for years and which were too much « teenage »;
– clothes bought in a hurry because pretty on the hanger, but finally made in a fabric too « cheap »;
– of a ton (I hardly exaggerate) of quincaille jewels;
– cool clothes but which I could not wear, associate or whose cut was frankly not going to me;
– overall, everything that no longer fit the style « grown woman » and minimalist chic / basic.

 

2. Ranger et ré-organiser pour se concentrer sur autre chose

Maintenant que votre dressing est épuré, il s’agirait de ranger et ré-organiser afin d’y voir vraiment plus clair. Personnellement je plie les jeans, les pulls et les sous-pulls (petits tee-shirts fins). Je mets sur cintre les tops et mes bons basiques, les shorts (hors celui en jean) jupes, pantalons ainsi que les manteaux, vestes, chemises et robes. J’ai des étagères pour ranger mes chaussures, une sorte de shoesing. Dans mon dressing, une étagère est réservée aux sacs, deux autres aux vêtements et chaussures de sport. Tout le reste, sous-vêtements, chaussettes, pyjamas, homewear, accessoires de sport, sont rangés dans des boîtes. J’ai aussi « investi » (merci Ikea) dans des cintres en bois naturel, afin d’harmoniser le tout. C’est un détail mais je vous assure que ça change tout.

Je range par famille et par couleur. Classique. Mais si j’avais de la place, vraiment plus, je rangerais certainement par thèmes ou associations de tenues, comme dans une boutique ! En ce moment je stocke les manteaux et bottes, les pulls étant relégués sur les étagères les plus hautes mais toujours accessibles.

Un rangement clair et sur cintres me permet d’avoir une meilleure vision et de me prendre moins la tête pour m’habiller. J’ai trois « zones » sur cintres : les tops/les bas/les veste. Mon astuce est, en fonction de mon humeur, de choisir une pièce dans une de ces zones et d’ensuite composer ma tenue autour.

Now that your wardrobe is clean, it would be a matter of storing and re-organizing in order to see more clearly. Personally I fold the jeans, the pullovers and the under-pullovers (small fine tee-shirts). I put on to hang the tops and my good basics, the shorts (except the one in denim) skirts, pants as well as coats, jackets, shirts and dresses. I have shelves for my shoes, a kind of shoesing. In my dressing room, a shelf is reserved for bags, two others for clothes and sports shoes. Everything else, underwear, socks, pajamas, homewear, sports accessories, are stored in boxes. I also « invested » (thank you Ikea) in natural wooden hangers, to harmonize the whole. This is a detail but I assure you that it changes everything.

I sort by family and color. Classic. But if I had space, really more, I would certainly store by themes or associations of outfits, such as in a shop! At the moment I store the coats and boots, the sweaters being relegated to the highest shelves but still accessible.

A clear storage and on hangers allows me to have better vision. I have three « zones » on hangers: the top / bottom / jacket. My trick is, depending on my mood, to choose a cloth in one of these areas and then compose my outfit around.

 

3. Consommer mieux

trier son dressing

Là est finalement la clé. Je suis la première a avoir consommé de façon excessive. Des pièces peut-être coup de coeur sur le coup, mais dont le style ne m’allait pas où était finalement pas « mon genre ». Beaucoup de choses cheap aussi, avec des matières pas jolies, jolies. Ne succombez pas aux promotions du style « deux achetés, un offert ». Ca, c’est bien pour le pack d’eau, mais pas pour les vêtements ! Achetez moins de choses, pas d’orgies shopping avec des pièces « tendances »  qui ne sont pas « vous ». Choisissez en priorité des beaux basiques avec des belles matières et des couleurs neutres. Neutre ne veut pas dire triste ! Considérez qu’environ 80% de votre dressing sera composé de basiques. Parmi mes derniers achats : des converses blanches, une jupe plissée noire, un débardeur gris en lyocell, un blazer camel, des escarpins nude.

Pour ce qui est des pièces avec plus de « caractère » – même un coup de foudre – je prends le temps de la décision. Plusieurs jours, voire semaines. Si j’imagine souvent plusieurs tenues avec, c’est que la pièce peut rentrer dans mon dressing. Si j’ai plus de mal à me projeter, je lâche l’affaire. Idem pour les chaussures et accessoires. Ce sont les environ 20% de votre dressing : un short brodé, des sandales de couleur, un top au crochet, etc.

Vous avez du mal à vous habiller le matin ? Il peut vous arriver d’être de pas-super-bonne humeur car finalement vous n’aimez pas la tenue que vous avez choisie ? Vos vêtements ne vous permettent pas d’avoir confiance en vous ? Vous achetez beaucoup pour au final mettre toujours les mêmes choses ? Vos boards Pinterest n’ont rien à voir avec votre dressing actuel ?

Si vous répondez oui, il vous faut faire ce travail de détox du dressing. Mais à fond. Cela va être long, vous allez vous poser des questions sur 80% de vos vêtements/chaussures/accessoires. Vous allez passer du temps à vendre (pour ce qui est vendable). Vous allez certainement devoir acheter, de bons basiques surtout. Mais vous allez vous sentir tellement mieux, confiante dans vos vêtements et SURTOUT prendre plaisir à imaginer vos #OOTD, dont vous serez fière, toujours !

There is ultimately the key. I am the first to have consumed excessively. Lots of cheap things, with not quality materials. Do not succumb to promotions of the style « two bought, one offered ». That’s good for the water pack, but not for the clothes! Buy fewer things, no shopping orgies with « trendy » things that are not « you ». First choose beautiful basics with beautiful materials and neutral colors. Neutral does not mean sad! Consider that about 80% of your dressing room will consist of basics. Among my last purchases: white converse, a lyocell gray tank top, a camel blazer, nude pumps.

As for the cloths with more « character » I take the time of the decision. Several days, even weeks. If I often imagine several outfits with it is that the piece can go into my dressing room. If I have more difficulty in projecting myself, I will leave the idea. Same for shoes and accessories. These are about 20% of your dressing: embroidered shorts, colored sandals, crochet top, etc.

You have trouble getting dressed in the morning? Your Pinterest boards have nothing to do with your current dressing room? If you answer yes, you need to do this detox. This will be long, you will be asking about 80% of your clothes / shoes / accessories. You will spend time selling. You will definitely have to buy, especially good basics. But you will feel so much better, confident in your clothes and EVERYTHING will work when you’ll compose your #OOTD, of which you will be proud, always!

13 Comments

  1. Morgane
    14 mai 2015 / 20 h 39 min

    100% d’accord avec toi ! Quand je vois le nombre de vêtements qui sont dans le dressing de ma chambre chez mes parents .. alors que je n’y habite même plus !! J’ai déjà fait un 1er tri mais je sais que ce n’est pas suffisant. Je compte donc refaire un tri bientôt. De même pour le placard de mon studio. Difficile de se séparer de certains vêtements qui ont une histoire, même si on ne les met plus .. Mais clear closet = clear mind :)

    • Lola
      18 mai 2015 / 17 h 37 min

      Tu as parfaitement résumé mon état d’esprit avec le « clear closet = clear mind » ;)

  2. Catarina
    14 mai 2015 / 20 h 59 min

    Je me reconnais tellement dans ce que tu écris ! Je suis aussi dans le tri de mon dressing et ça fait presque 6 mois ! J’ai encore du mal à me séparer des choses même si des jours j’ai envie de tout mettre loin ! Je me suis décidé quand j’ai lu le livre  » The to do list dressing  » et je ne regrette pas.

    En tout cas super article !
    Bisous
    Kate

    • Lola
      18 mai 2015 / 17 h 36 min

      Merci ! Je suis contente de voir qu’on est plusieurs à être dans le même cas, je me sentais un peu folle avec cette obsession au début ! Bises

  3. Sonia
    16 mai 2015 / 22 h 04 min

    Coucou Lola
    Merci pour cet article vraiment génial, il faut que je m’y mette et je n’ai vraiment pas le courage … j’attends de déménager pour faire ma closet detox, espérons que ça arrive vite ;)

    • Lola
      18 mai 2015 / 17 h 36 min

      Le déménagement est l’occasion idéale ! Je croise les doigts pour toi ;)

  4. prettyarty
    31 juillet 2015 / 10 h 01 min

    je suis 100% d’accord avec toi, et j’essaie aussi de l’appliquer au quotidien. j’avais des tas de vestes, manteaux, et finalement ca prenait beaucoup de place et je les mettais très rarement. Maintenant j’ai trouvé mon manteau d’hiver parfait (Bench j’en ai mm acheté deux quand il était soldé au cas ou le premier est abimé, car oui pendant 10 ans je vais le mettre et le remettre chaque hiver :p) et j’ai viré les autres manteaux. Pour la mi saison j’avais 2 trenchs, 4 vestes.. j’ai acheté une petite parka AVEC capuche amovible qui va aussi bien en sportswear qu’en habillé, et j’ai viré trenchs, veste en daim et tutti quanti. J’ai gardé un petit blouson noir matelassé et une veste basique.
    Pour le reste, je suis beaucoup plus détendue pour m’habiller le matin, meme si toutes les semaines je mets plus ou moins les 4/5 memes hauts et bas pour aller travailler. Du temps gagné!

    • Lola
      17 mai 2016 / 13 h 07 min

      génial !

  5. 18 mai 2016 / 15 h 00 min

    Dans la continuité de ton article sur le no buy, évidemment je me devais de lire ton article, très intéressant lui aussi. Je suis d’accord avec toi sur tous ces points. Il faut que je fasse un gros tri et que je me rachète des basiques, qui sont devenus trop vieux. En plus, comme je déménage sûrement pour les deux prochains semestres, je ne pourrais amener que l’essentiel, ça tombe bien :)

    • Lola
      18 mai 2016 / 15 h 09 min

      J’espère que cela t’aidera !

  6. Marine
    23 mai 2016 / 10 h 51 min

    Hello,
    merci pour tes conseils! Après avoir lu ton article sur le no buy puis avoir enchaîné sur celui là, hier un coup de folie m’a pris et j’ai vidé mon armoire!
    J’ai viré les habits « au cas où » qui étaient là depuis tellement d’années!!!
    Et qu’est ce que ça fait du bien d’avoir une armoire clean! J’étais toute légère après!
    Maintenant, il me reste à trier mes sacs à main et ça… c’est une autre paire de manches vu la quantité et la peine que j’ai à m’en séparer ^^
    Belle journée.

    • Lola
      24 mai 2016 / 9 h 24 min

      c’est génial ! ;)

  7. 21 mars 2017 / 11 h 24 min

    Très utile ce petit article ! Je suis exactement dans la même démarche que toi même si je trouve ça très dur de tout vider. Après, c’est un travail à faire sur plusieurs semaines, c’est sur :)

    Ninon
    http://www.ninonptrs.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *